Solidarité financière

Les enseignants du primaire en résistance sont parfois sanctionnés par des retraits de salaire. Vous pouvez participer solidairement pour compenser ces sanctions financières:

voir
ICI
Contacts

1- Vous avez des questions, des remarques. Vous voulez prendre contact avec le réseau ou savoir ce qui se passe près de chez vous?
De même si vous avez signé la Charte, prenez contact pour connaître les référents de votre département.
Contact avec le réseau

2- Un problème technique avec le site ?
Ecrire au webmestre
 
 
Tous les articles

Fermer Qui sommes-nous ?

Fermer La désobéissance civile

Fermer Témoignages de soutien

Fermer Réflexions

Fermer Les réformes

Fermer Charte

Dans les départements

Fermer Ain

Fermer Loire Atlantique

3 derniers articles
Nouvelles des Amis
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Bienvenue sur
RESEAU DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE EN RESISTANCE

 
PETITION pour la "levée de toutes les sanctions  contre les enseignants en résistance": 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
Elections 2012: Appel de Thorens-Glières
 
 
 
- Lettre Ouverte du réseau à M Chatel, Ministre de l'Education Nationale:
Rentrée morale dans le Loir-et-Cher ? Étude de cas à Bauzy
 
Appel du réseau des enseignants du primaire en résistance.

Forum des résistances dans les services publics, le 4 décembre à Paris: VISITER LE NOUVEAU SITE ICI !

 

 

 

 

 

 

 

- Communiqué: A propos du rapport parlementaire sur les rythmes scolaires

- Stéphane HESSEL apporte son soutien à Alain Refalo et aux enseignants désobéisseurs (communiqué)

-
Refusant de suivre la recommandation du Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l’Etat, l’inspecteur d’académie de la Haute-Garonne maintient la sanction disciplinaire à l’encontre d’Alain Refalo

- Campagne de lettres de résistance des enseignants du primaire et du secondaire

- COMMUNIQUE DU RESEAU (16 nov 2010): Non à la déclaration individuelle d'intention de grève !

- Un enseignant de LOIRE ATLANTIQUE sanctionné, parcequ'en résistance.

- COMMUNIQUE: Rencontre du réseau avec le SI-EN, syndicat d'Inspecteurs de l'Education Nationale.

-
SOUTIEN A NOTRE COLLEGUE NINON BIVES: non à l'inspection-sanction à l'encontre de Ninon Bivès, élue du personnel et résistante pédagogique !

-
Texte d'orientations, d'actions et de propositions du Réseau des enseignants du primaire en résistance, adopté à Lyon le 25 août 2010

 

Pour défendre les valeurs de la République,

l’heure est à l’insoumission à la politique de Sarkozy

APPEL AUX CITOYENS et à LA SOCIETE CIVILE


Nous, institutrices et instituteurs de la République, depuis deux ans, sommes entrés en résistance et en désobéissance pour défendre l’école publique ébranlée dans ses fondements par des « réformes » contraires à l’intérêt supérieur de l’enfant.

 Aujourd’hui, l’idéologie d’un parti extrémiste aux solutions discriminatoires a pénétré les sphères du pouvoir.


 
Forum de Montpellier Forum27mars_Affiche.jpg
Le son des conférences est disponible: cliquez sur l'affiche.
Suivre l'édition spéciale sur
MEDIAPART
 



 
 

"En conscience, je refuse d'obéir".
A. Refalo;
Editions des Ilots de résistance
livre_ar

 

 

 
3 derniers articles

***
le 11/03/2013 @ 20:30 : M. le ministre, 380 000 Professeurs des Ecoles souhaitent aussi réussir la REFONDATION de l'école.
Ne la faites pas sans eux !

Réseau des Enseignants du Primaire en Résistance texte au format pdf Un énorme malentendu est en train de s'installer entre les 380 000 professeurs des écoles de ce pay (...) >>

***

***
 
Les 5 derniers billets

COMMUNIQUE BOYCOTT Livret de compétences - par Réseau

Communiqué de presse du 10 juin 2013
 
600 enseignant-e-s refusent de remplir le livret de compétences
 
Plus de 600 enseignant‑e‑s de toute la France se sont engagés publiquement à ne pas remplir le livret de compétences (LPC)*, avec le soutien de plusieurs syndicats et collectifs**.
 
Ce livret a été mis en place sous la présidence Sarkozy dans le cadre du socle commun de connaissances. Il recense les « compétences » des élèves qui doivent être acquises en fin de CE1, CM2 et 3e. La « refondation de l’école » promue par V. Peillon n'a pas amené à sa remise en cause.
 
POURQUOI CE MOUVEMENT DE REFUS ?
 
Du point de vue éducatif, les signataires dénoncent un outil inutile et lourd, qui implique une pédagogie du bachotage, loin de la visée émancipatrice qui devrait être celle de l'école.
 
Du point de vue de la vie privée, le LPC recueille de manière détaillée et numérisée des informations sur les enfants, et cela pour leur vie entière... sans garanties quant à la confidentialité des données.
 
Du point de vue du droit du travail, il est à craindre que le système des compétences, plus qu'encouragé par le patronat, individualise le statut des salarié-e-s et affaiblisse les conventions collectives.
 
En conséquence, les signataires réclament que ce livret de compétence soit supprimé.
Ils s'engagent collectivement et solidairement à ne pas le remplir et à soutenir activement ceux d'entre eux qui subiraient des pressions ou des sanctions de la part de leur hiérarchie.
 
________________
* La liste des signataires a été rendue publique sur le site de la campagne : 
www.boycott-lpc.lutter-agir.org
 
** Appel soutenu nationalement par :
Et soutenu localement par :

... / ...   Lire la suite

Publié le 10/06/2013 @ 21:39  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Communiqué du lundi 18 mars 2013 - par Réseau

Le réseau des enseignants du primaire en résistance pédagogique prend acte du jugement prononcé par le tribunal administratif de Toulouse qui vient de rejeter la requête d'annulation des sanctions financières infligées à notre collègue Alain REFALO par sa hiérarchie.

Ces sanctions financières n'existent pourtant pas dans l'échelle des sanctions disciplinaires de l'Education Nationale ; elles sont par conséquent illégales.

Les retenues sur salaire relèvent de l'arbitraire le plus total : il est en effet officiellement reproché à Alain Refalo de ne pas appliquer à la lettre la directive Darcos sur l'Aide Personnalisée. Sur le temps des deux heures dédiées aux élèves en difficulté, notre collègue a organisé un atelier de théâtre pour leur plus grand bien. Il n'a fait qu'exercer sa liberté pédagogique qui offre encore des marges de manœuvre dans notre travail d'enseignant.

Par ailleurs, nous sommes nombreux à avoir aménagé ou boycotté ouvertement ce temps d'aide personnalisée, dont le but était de supprimer les RASED, et à n'avoir subi aucune sanction...
 
Nous persistons donc à demander au ministre :

  •  la levée des sanctions pour tous les enseignants qui se sont indignés et qui ont résisté et désobéi de 2008 à 2012  (voir notre pétition)
 
Aucune refondation ne peut réussir avant d'avoir déblayé les gravats du champ de ruine laissé par le précédent gouvernement. Les sanctions font obstacle à la refondation que nous appelons par nos actes de désobéissance depuis 2008 : comment reconstruire la confiance sans cette réparation élémentaire ?
 
Tous les enjeux de cette décision dans la déclaration d'Alain REFALO
 

Réseau des Enseignants du Primaire en Resistance -www.resistancepedagogique.org

... / ...   Lire la suite

Publié le 18/03/2013 @ 11:32  - 2 commentaires 2 commentaires - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

M. le ministre, 380 000 Professeurs des Ecoles souhaitent aussi réussir la REFONDATION de l'école. Ne la faites pas sans eux ! - par Réseau

Réseau des Enseignants du Primaire en Résistance

Un énorme malentendu est en train de s'installer entre les 380 000 professeurs des écoles de ce pays, vous, Monsieur le ministre, et l'ensemble de la société. Il n'est pas trop tard pour inverser une tendance inquiétante pour tous.
 
Après avoir subi 5 ans de ravages dans nos classes durant les ministères Darcos et Chatel, nous voulons être très clairs : il est prioritaire pour chaque enseignant du primaire de ce pays de réussir une vraie REFONDATION de l'école. C'est autant notre souhait que le vôtre.
 
Pour cela, nous avons besoin de repartir sur des bases saines et acceptables finalement assez simples car nous ne demandons rien d'autre que travailler nous aussi à cette REFONDATION en mettant l'intérêt supérieur de l’enfant au cœur de nos préoccupations.
 
Pour retrouver la confiance et la sérénité nécessaires à un tel projet, nous vous demandons, Monsieur le ministre, de mobiliser d'urgence les marges de manœuvre disponibles en décidant immédiatement :
 
 1 – le gel des heures dites d' « Aide Personnalisée » ainsi que de toutes les heures d' « Animations pédagogiques » afin de donner, sur ces heures, du temps de travail et de réflexion à tous les enseignants et à toutes les équipes scolaires autour de cette REFONDATION.
 
 2 – la suspension immédiate de toutes les inspections menées par les « IEN » (Inspecteurs de l'Education Nationale) afin d'utiliser les heures récupérées jusqu'en juillet prochain pour mobiliser pleinement ces inspecteurs dans leur rôle d'accompagnement positif des enseignants autour de la réussite de la REFONDATION.
 
 3 – l'annonce dès maintenant de la suspension des programmes de 2008 pour la rentrée 2013 et la possibilité de se baser à nouveau sur les programmes de 2002 unanimement jugés plus intelligents que les programmes sans ambition, démagogiques et inefficaces qui nous ont été imposés brutalement et sans concertation par le précédent gouvernement (en attendant de nouveaux programmes).
 
 4 – que ces travaux pour la refondation menés par les enseignants et les IEN dès maintenant et jusqu'à la rentrée 2013-14, servent de base à l’organisation d'Etats Généraux de l'Ecole associant largement enseignants, partenaires de l'école et représentants de la société. Ces Etats Généraux pourraient se tenir avant la fin de l'année civile 2013 de manière à ce que l'essentiel des réformes souhaitées puissent être pleinement acceptées, partagées, comprises et mises en place sur le terrain par les 380 000 professeurs des écoles de ce pays dès la rentrée 2014-15, avec la nouvelle loi sur l'Education.
 
 
M. le ministre, vous devez considérer les Professeurs des Ecoles de ce pays. En collaboration avec vos cadres, nous avons besoin que vous reconnaissiez notre professionnalisme et notre capacité d'expertise. Poursuivre avec la méthode actuelle ne peut que décourager un peu plus au lieu de mobiliser : nous nous sentons méprisés car ignorés ! Le personnel de terrain est usé par les abus de vos prédécesseurs : le danger du repli, du renforcement des conservatismes est présent, vous le savez bien. Rien ne serait pire que de s'enfermer dans ce jeu de dupes.
 
Les 4 pistes ci-dessus, et en particulier la tenue d'Etats Généraux de l'Ecole sont indispensables pour le retour de la confiance. Nous constatons avec colère que ceux-là même qui ont appliqué avec zèle les contre-réformes des ministères Chatel et Darcos et qui ont sinistré l'école, veulent aujourd'hui nous faire la leçon pour accepter sans discussion une REFONDATION très mal engagée car initiée sans les 380 000 professeurs des écoles de ce pays qui n'aspirent pourtant qu'à œuvrer réellement pour cela. Si on leur donne la possibilité et le temps de se l'approprier.
 
Il n'est pas encore trop tard pour réussir ensemble cette réconciliation : ni vous, ni nous, n'avons le choix ni le droit de gâcher cette occasion enfin réalisable. Sans confondre vitesse et précipitation, il s'agit de donner à cette REFONDATION les moyens qu'elle mérite pour voir rapidement, en profondeur, des effets positifs et durables sur le terrain.
 
Le 13 mars 2013

... / ...   Lire la suite

Publié le 11/03/2013 @ 20:32  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

revue de presse Université d'été 2012 - par Phil_OGM

Ce qui est paru dans la presse nationale et régionale pour l'Université d'été 2012 du réseau à Saverdun, Ariège:

l'Humanité (22 août): ICI

France Inter

La Dépêche du Midi

... / ...   Lire la suite

Publié le 27/08/2012 @ 10:15  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Université d'été, Saverdun (Ariège) - par Phil_OGM

Université d'été du Réseau des enseignants du primaire en résistance
Saverdun (Ariège), 20 au 24 août 2012

Communiqué imprimable (pdf)

Nous, membres du Réseau des enseignants du primaire en résistance, réunis à Saverdun (09, Ariège) en Université d'été, réaffirmons notre engagement pour l'école. Notre désobéissance, initiée dès novembre 2008, a été légitimée par nombre d'études commandées entre autres par le ministère de l'Education nationale, mais cachées à l'opinion publique tout au long du précédent quinquennat.


L'Appel des 60 [1] adressé au nouveau ministre de l'Education nationale a débouché sur une entrevue le 26 juillet 2012 [2]. Sans réponse du ministère concernant la levée des sanctions prises à notre encontre, nous lui adressons ce jour un courrier lui rappelant l'exigence de justice et de reconnaissance à l'égard des personnels qui ont défendu une école respectueuse des droits de l'enfant.


La levée des sanctions marquerait une véritable rupture avec la politique du gouvernement précédent, rupture à laquelle le candidat François Hollande s'était engagé au cours de sa campagne. Elle serait un signal fort en direction de la communauté éducative. Le contraire cautionnerait la politique de casse du service public d'éducation amplifiée depuis 2007. Seules des consignes claires adressées aux personnels d'encadrement garantiront la restauration de la confiance nécessaire à l'exercice de notre métier et la reconnaissance de la souffrance vécue par les enfants, les parents et les enseignants.

La désobéissance des enseignants du primaire en résistance se poursuit et se poursuivra tant que les dispositifs que nous contestons ne seront pas abrogés.

... / ...   Lire la suite

Publié le 27/08/2012 @ 09:55  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
 
Forum en direct

 
Livre d'or - Mon préféré


Note n°25 par polly le 10/03/2010 @ 16:29
Félicitations pour votre courage et votre persévérance.

Aubrac disait que "le verbe résister se conjugue au présent".

J'aimerais bien qu'il y ait autant d'esprit de résistance dans le secondaire, et de solidarité aussi.

 
CHARTE A SIGNER

Nous vous invitons à signer la
"Charte de la résistance pédagogique" 

gylogo.gif
PLUS  DE  2930
SIGNATAIRES A CE JOUR !


Pourquoi signer ?
 
Lire et signer
 
Voir les signataires

A T T E N T I O N !
la charte ne s'adresse qu'aux ENSEIGNANTS
du PRIMAIRE et PSY-SCO en ACTIVITE

Pour les signatures de soutien, c'est en dessous !!!

 ***************************

Vous n'êtes pas enseignant du primaire en activité ?
Qu'à cela ne tienne :

signez le texte de soutien
!

wink

NOUVEAU SITE

Vous êtes sur le nouveau site du réseau des enseignants du primaire en résistance.
 
Le blog "Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école" continue à fonctionner, vous y trouverez en particulier les informations et articles que nous n'avons pu transférer intégralement ici.
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Rédacteur


Nombre de membres13 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 83 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^