Actualités - Communiqués du réseau

[]
Nombre de membres 83 membres
Connectés : ( personne )
 

Rubriques

FermerCommuniqués du réseau

FermerConvergence

FermerDans les médias

Fermerinterventions des enseignants en résistance


Derniers billets
Derniers commentaires

Communiqués du réseau

Rentrée morale dans le Loir-et-Cher ? Étude de cas à Bauzy (Lettre ouverte du Réseau à M. Chatel)  -  par Phil_OGM

 
Rentrée morale dans le Loir-et-Cher ? Étude de cas à Bauzy
Lettre ouverte à M. Chatel, ministre de l'éducation nationale


Monsieur le ministre,


Aujourd'hui, notre collègue Philippe Wain fait sa rentrée dans l'école de Meusnes, après avoir pendant cinq ans été l'enseignant chargé d'école de la petite classe unique de Bauzy. Quoi de mieux que de changer de lieu !
Sauf que pour un titulaire, une nouvelle affectation ne peut être que volontaire, voire disciplinaire, mais en aucun cas arbitraire.
Or, c'est au mépris de tout texte réglementaire que l'inspectrice d'académie du Loir-et-Cher, Mme Picot-Grandjean a déplacé d'office cet enseignant par ailleurs apprécié de tous, et dont le professionnalisme est largement reconnu.
En effet, au motif que notre collègue refusait de renseigner la Base Elèves et de faire remonter les résultats des évaluations nationales, Mme Picot-Grandjean lui a d'abord indiqué qu'elle lui retirait la fonction de directeur d'école, fonction qu'il n'a pas. Elle a alors procédé à l'artifice d'une mutation "pour intérêt de service", masquant ainsi la réalité d'un déplacement d'office pour raisons disciplinaires.
Or, le déplacement d'office est la sanction la plus élevée des sanctions de catégorie 2, elle ne peut être confondue avec une mutation pour intérêt de service. Elle ne peut être prononcée hors de la procédure réglementaire prévue par les textes : aucune commission disciplinaire n'a été convoquée.
C'est votre gouvernement, Monsieur le ministre, qui a été interpellé, en février 2010 par le comité des droits de l'enfant de l'ONU à propos de Base-élèves. C'est votre gouvernement qui a affirmé en juillet 2010, en réponse à ce même comité que le retrait d'emploi de directeur ne peut être envisagé dès lors que l'enseignant est chargé d'école.
Vous avez placé cette rentrée sous le signe de la morale. Vous ne pouvez donc pas vous affranchir du droit et du respect des textes. Vous devez répondre des actes de vos cadres, et votre silence sur le cas de M. Wain marquerait clairement votre responsabilité dans le traitement autoritariste et illégal dont il fait l'objet.
Monsieur le ministre, nous vous demandons de tout faire pour que M. Wain réintègre son poste à l'école de Bauzy, il n'est pas trop tard.
Nous restons vigilants sur la suite que vous donnerez à cette affaire, et déterminés à ne pas accepter de notre administration des décisions iniques et entachées d'illégalités.


Réseau des enseignants du primaire en résistance
5 septembre 2011
Publié le 05/09/2011 @ 21:48  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires


Réaction n°1  -   par camazama le 05/09/2011 @ 22:12

Bravo pour ce texte ! C'est scandaleux, révoltant, et tout cela dure depuis trop longtemps !!!Courage Philippe, on est nombreux à te soutenir. Assez de se faire maltraiter par tous ces zozos !
Archives
10-2014 Novembre 2014 12-2014
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Billets des amis
CNRBE1
 
^ Haut ^