<br /> RESEAU DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE EN RESISTANCE

Accueil  Actualités  Télécharger  Liens  Livre d'or  Forum Référents Témoignages Forum des résistances

Début Précédent Le stress des élèves et des enseignants, une question urgente... Suivant Fin

Rubrique : Communiqués du réseau - par Rédacteur

Communiqué du Réseau des Enseignants du Primaire en Résistance
12 octobre 2009

Le stress des élèves et des enseignants, une question urgente...

M. Xavier Darcos, Ministre du Travail, a annoncé un plan d’urgence pour la prévention du stress au travail, notamment en proposant l'ouverture de négociations sur le stress dans toutes les entreprises de plus de 1000 salariés.

Nous demandons au Ministre de l'Education nationale, M. Luc Chatel, et aux organisations syndicales représentatives des enseignants d'ouvrir rapidement ce débat sur les conditions de travail au sein de l'Education nationale. Le tableau est plutôt sombre. Avec 39 cas de suicides par an pour 100 000 enseignants (contre 17,1 en moyenne en France pour 100.000 habitants ), la profession est la plus touchée par ce phénomène avec les fonctionnaires de police (35 pour 100 000).

Cela se traduit clairement dans les sondages : 93 % des enseignants jugent leur profession dévalorisée et près de la moitié sont prêts à changer de métier. Alors conseiller de M. Nicolas Sarkozy, M. Xavier Darcos, dans un rapport sur la situation morale des enseignants, évoquait en 2006 cette dévalorisation comme un élément objectif.

Le désarroi des enseignants face au désengagement de l'Etat, à la perte de sens de leur travail, à l'absence de dialogue et de concertation, aux abus de pouvoir de la hiérarchie, à l'atteinte à la liberté pédagogique, à l'échec et à la violence scolaire, au non respect des besoins et des droits fondamentaux des enfants, entravent fortement la possibilité d'une évolution positive de l'école.

Les attaques de Xavier Darcos contre l'Ecole l'année dernière ont aggravé incontestablement la situation morale des enseignants. Notre désobéissance dans ce contexte est un sursaut de conscience professionnelle face à une situation que beaucoup de collègues jugent sans espoir.

Le tableau ne serait pas complet si l'on n'évoquait pas le stress des élèves, voire leur détresse, qu'il devient difficile d''entendre par manque chronique de moyens humains (RASED, infirmières, médecins scolaires, personnels de vie scolaire, ...).

M. le Ministre doit donc faire face à une situation de crise que personne ne veut voir. Il y a urgence à ouvrir une enquête sur le stress des enfants et des enseignants dans l'école d'aujourd'hui.

Communiqué au format PDF

 

Date de création : 14/10/2009 @ 13:13
Page lue 2980 fois

Commentaires

Réaction n°1 par jf le 12/12/2009 @ 19:16

Bonjour,

j'enseigne depuis 25 ans maintenant en primaire et j'ai vu le stress augmenter avec les années. j'ai maintenant l''impression que l'école a changé et que nous sommes devenus des techniciens et seulement des techniciens. J'ai l'impression que le stress a tué mon plaisir de vivre dans l'école. plus de temps pour rien, des mails qui arrivent et vous commandent de faire des choses à longueur de temps. des tableaux excell à remplir pour évaluer sans cesse. est-ce que c'est ça le métier ?

JF

up Haut up

GuppY_Ecole par GuppYEd 

Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.18 seconde